Déclarations des hommes politiques et officiels (fin)
Page d'accueil | Forum | Portail | Tchat | Rechercher | Actualité | Témoignages ovni | Vidéo ovni | Signaler un problème | Contacter le responsable

Heure et Calendrier

« Février 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728 

Editorial

Ce site sérieux présente avec pédagogie et pragmatisme les éléments les plus solides et vérifiables sur le phénomène Ovni et ses implications.

Devenir fan du site

 

Le forum de discussion du site (Les Mystères des Ovnis)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Liens

  • ovni et vie extraterrestre
  • RRO.org
  • Baseovni(temoignages)
  • Forum sur les ovnis
  • rimarchives.free
  • ufoinfo
  • Les Repas Ufologiques
  • Fédération Française d’Ufologie
  • ufocasebook.com
  • photovni.free
  • ovni
  • http://
  • http://
  • ZeBlog
  • Wikio

    Partenaires

    Partenaires

    Syndicalisation

    Traduction du site

    Choose your language please:

    Livre d'or et contact

    Un petit message sur le livre d'or fait toujours plaisir:

    Livre d'or du site

    Sondage

    Newsletters

    Inscription

    Recherche

    Rechercher sur le site :

    Compteurs

  • 975724 visiteurs aujourd'hui
  • 1868007 visites depuis le 01/06/06
  • 158 billets
  • Bookmark and Share

    Derniers commentaires

    Grazr

    Derniers sujets du forum

    Grazr

    Fils RSS

    Déclarations des hommes politiques et officiels (fin)

    Recommander ce site :: Imprimer cette page:: Par ovni :: 03/06/2006 à 22:18

    Major Edward J. Ruppelt (1922-1959)  Responsable du "Project Blue Book" de l'U.S. Air Force


    En 1942 Ruppelt étudie l'ingéniérie aéronautique. Il laisse tomber pour s'engager dans l'Air Force. Il est affecté comme bombardier dans le 1er escadron de B-29 organisé. Blue Book (1952-1954)En Septembre 1951 il est nommé directeur projet Blue Book. Sous sa direction, pendant une courte période de l'année 1952, le projet s'abonna à une agence de coupure de presse, mais reçoit reçoit tellement de rapports qu'ils ne peuvent les classer tous et sont contraints de résilier l'abonnement. Il travaille notamment sur le projet Bear avec le BMI.

    Ruppelt aux côtés des généraux Ramey et Samford lors d'une commission d'étude sur les ovnis en 1952  
    Cette même année, Ruppelt participe à l'agitation militaire en réaction aux nombreuses observation de l'été. Le 19 Juillet, à la suite des nombreuses observations d'ovnis dans la région de Washington, le général Samford décide de réunir une commission d'étude pour déterminer s'ils sont intelligemment pilotés. La conférence de presse a lieu au Pentagone, à la suite des nombreuses observations d'ovnis dans la région de Washington (photo ci-contre). Assis, le général Roger Ramey, directeur adjoint des opérations, et le général John Samford, directeur du Renseignement aérien. Derrière eux, le lieutenant (capitaine ?) Ruppelt, en tant que récent responsable de la commision d'enquête Blue Book.

     

    Plus tard, Ruppelt affirmera que le gouvernement américain avait étouffé la série d'événements de 1952 :

     

    L'été 1952 fut un tourbillon de rapports d'ovnis, de voyages hâtifs, de coups de téléphone au petit matin, de rapports au Pentagone, d'interviews de presse et de nombreuses nuits sans sommeil.

     

    Ruppelt aux côtés des généraux Ramey et Samford lors d'une commission d'étude sur les ovnis en 1952

     

    En septembre 1953, Ruppelt quitte l'armée après avoir été relevé de ses fonctions. C'est le début d'une suite de diverses révélations.

     

    En 1956, Ruppelt publie The Report on Unidentified Flying Objects. Ce livre est l'un des plus important de la bibliographie ufologique, et l'un des plus sérieux et objectif. Josef Allen Hynek déclara à propos de ce livre que c'était une lecture obligatoire pour tout ceux qui s'interessent sérieusement aux OVNI. D'après certains, le livre de Ruppelt fut partielemment censuré par l'US Air Force. Il yl fait diverses révélations : des documents officiels auraient conclu à l'existence des soucoupes volantes. Dans son livre, il déclare à propos du projet Grudge (ex-projet Sign) :

     

    Le livre d'Edward J. Ruppelt:

    http://www.nicap.org/rufo/rufo-01.htm

    http://www.ufologie.net/books/ruppeltbookf.htm

     

    Avec le changement de nom et de personnel, vint le changement d'objectif, clairement affiché, qui était de se débarrasser des ovnis. Ce ne fut jamais écrit nulle part, mais il ne fallait guère d'efforts pour voir qu'il s'agissait là du véritable objectif du Projet Grudge. Ce but inavoué transparaissait dans chaque mémorandum, rapport ou directive.

     

    A la fin du chapitre 17, Ruppelt écrit :

     

    Peut-être que la réponse définitive sera que toutes les observations rapportées se résument à des phénomènes connus mais mal identifiés. On peut-être que les nombreux pilotes, contrôleurs, généraux, industriels, savants ou simples quidams qui m'ont dit "moi non plus je n'y aurais pas cru si je ne l'avais pas vu moi-même" savaient de quoi ils parlaient. Peut-être bien que la Terre est visitée par des engins interplanétaires. Seul l'avenir nous le dira.

     

    Ce sera là, pendant 3 ans, la conclusion de Ruppelt.

     

    En 1959 cependant, le livre et enrichi de 3 nouveaux chapitres qui font l'apologie de la version officielle de l'Air Force et re-publié. Pas la moindre indication d'une quelconque réédition sur l'ouvrage, ni aucune explication ou avertissement. Certaines personnes pensent qu'il aurait été victime de pressions de la part de l'armée. Dans cette nouvelle mouture, Ruppelt conclut cette fois, à 3 chapitres d'intervalle :

     

    Aucun scientifique responsable ne discutera le fait qu'il puisse exister une vie dans d'autres systèmes solaires et qu'un jour, nous puissions rencontrer ces gens. Mais cela ne s'est encore jamais produit et jusqu'au jour où cela sera le cas, nous sommes prisonniers de notre mythe de l'ère spatiale - les ovnis.

     

    Une célèbre déclaration de Ruppelt :

     

    "Qu'est-ce qui constitue une preuve ? Faut-il qu'un OVNI atterrisse à l'entrée du Pentagone, auprès des chefs d'état-major ? Ou est-ce une preuve lorsqu'une station de radar au sol détecte des OVNI, envoie une escadrille d'interception, que les pilotes voient l'OVNI, le prennent au radar et le voient s'éloigner à une vitesse fantastique ? Est-ce une preuve seulement quand le pilote lui tire dessus et maintient sa version devant une cour martiale ? Ceci ne constitue-t-il pas une preuve ?"

     

    Un singulier revirement, auquel succède peu après sa mort suspecte en 1960 (infarctus à 37 ans)

     

    Auteur de :

    The Report on Unidentified Flying Objects, Doubleday 1956
    "Pourquoi est-ce que ces maudites choses ne nagent pas - qu'on puisse les refiler à la Marine !", The True Report on Flying Saucers, 1967

     

    source: http://www.rr0.org/RuppeltEdwardJ.html

     

    Richard Charles d'Amato (1942) Sûreté nationale et internationale pour le sénateur Robert Byrd - Conseil National de la Sécurité US

     

    D'Amato (à ne pas confondre avec l'autre sénateur Alfonse d'Amato) naît à Hackensack (New Jersey) le 28 Septembre 1942. Il obtient un B. A. à l'Université de Cornell en 1964. Il étudie à la L'Ecole Fletcher de Droit et Diplomacie, aux universités de Harvard et de Tufts, où il obtient un M.A. et un M.A.L.D. en droit et diplomacie en 1967. Capitaine de réserve de la Marine US (il sert au Vietnam et lors de l'opération Bouclier du Désert). A partir de 1968 il est professeur assistant de gouvernement à l'Académie Navale, jusqu'en 1971 où il sert comme officier sur le U.S.S. King, pendant 2 ans. Il est ensuite directeur juridique pour le représentant James M. Jeffords de Vermont, de 1975 à 1978, où il devient assistant juridique et chef de l'équipe du sénateur Abraham A. Ribicoff du Connecticut, jusqu'en 1980.

     

    Byrd

     

    A partir de 1980 il prend la tête de l'équipe et est conseiller pour le chef de file de la majorité sénatoriale :

     

    Robert C. Byrd, de la Virginie Occidentale, jusqu'en 1987. A partir de 1988, il intègre la Direction du Parti Démocrate, dans le U.S. Senate Appropriations Committee, jusqu'en 1998. Il est également professeur adjoint de Science Politique à l'Académie Navale.

     

    Entrevue privée (1991)

     

    En Juillet 1991, "Dick" D'Amato invite Jesse Marcel Junior (fils du major du même nom envoyé sur le site du crash de Roswell), à Washington pour une entrevue privée et confidentielle, en compagnie de Stanton Friedman et d'une autre personne. Il se présente comme spécialiste de la Sécurité Nationale et Internationale pour le sénateur Robert C. Byrd, et agent de liaison du NSC. Il demande à Marcel une description des débris que lui a montré son père, et ce que cet événement à changé dans sa vie. A un moment de l'entrevue, d'Amato se dirige vers le livre "Majestic" de Whitley Streiber posé sur la table, s'en saisit et le montre à Marcel en disant: Ceci n'est pas de la fiction.

     

    Durant cet entretien, D’Amato reconnaît qu’un ovni s’est abîmé à Roswell. Questionné sur l’endroit où seraient déposés l’épave et les corps d’extraterrestres, D’Amato répond : Nous ne savons pas. Il ajoute que, dans un avenir proche, les informations relatives aux ovnis devraient être publiées mais qu'une branche cachée du gouvernement, particulièrement incroyablement puissante, garde cela secret. Ces ‘gens’ dépensent d’énormes sommes d’argent de manière illégale [Jesse Marcel Junior, 13 Avril 1995, conférence de presse à Héléna (Montana) < Boylan < Meessen].

     

    Selon D’Amato, le NSC essaie de les identifier et de connaître les raisons du secret. Plus tard, l’ufologue Timothy good rencontrera D’Amato qui lui confirmera ses propos [Meessen] [Bonvin].

     

    Visite en Belgique (1992)

     

    Richard Charles d'Amato (à droite)

     

    Le 9 Juillet 1992, de passage en Europe, d'Amato rencontre Auguste Meessen par l'entremise de Lucien Clerebaut, un après-midi dans les locaux de la SOBEPS pour discuter des observations de la vague belge et l'intervention des F-16 de l'armée de ce pays. Meessen lui décrit les observations fondamentales, précise avoir mené des enquêtes personnelles, puis déclare à D'Amato être convaincu que les USA ont plus que probablement conclut à la thèse préférée de Meessen, la thèse extraterrestre. D'Amato écoute impassiblement.

    Le lendemain, D'Amato rencontre le général Wilfried De Brouwer, et demande une copie de l’enregistrement radar des F-16. De Brouwer accepte à la condition expresse d'une "demande officielle", qui n'arrivera jamais.

     

    En 1997, Thierry Wathelet interrogera Meessen sur cette rencontre, et écrira sur D'Amato [Whatelet 1998].

     

    Références :

    [Bonvin] Bush Junior est les ovnis par Fabrice Bonvin
    [CCMM]
    [Meessen] Où en sommes-nous en ufologie ? par Auguste Meessen
    [Whatelet 1998] Vague Belge : Les Coulisses - Partie 1/2 - Les Voyages de Monsieur D'Amato par Thierry Whatelet (1998)
    [Boylan] UFO Reality is Breaking Through par Richard J. Boylan

    http://www.rr0.org/DAmatoRichard.html


     Lord Dowding - Maréchal en chef de la Royal Air Force
    "Bien sûr les soucoupes volantes sont réelles et d'origine extraterrestre."


    Août 1954

     

    L'Association COMETA liée à l'Institut des Hautes Etudes de la Défense Nationale, composée d'officiers supérieurs, d'ingénieurs et de scientifiques

     

    Elle a rediger un rapport ( le fameux RAPPORT COMETA ) en 1999 qui se termine par 6 recommandations visant à renforcer l'étude du phénomène, transmis au Président de la République ainsi qu'au Premier Ministre. Le rapport conclu entre autre, à "l'existence physique quasi-certaine d'objets volants inconnus".
    Voir: Le rapport Cometa


     

     

    John F. Kennedy - Président des Etats-Unis d'Amérique 1961 / 1963

     

    John Fitzgerald Kennedy, Sr. (1917 - 1963) est le trente-cinquième président des États-Unis d'Amérique. Il entre en fonction le 20 janvier 1961, à l'âge de 43 ans, et est assassiné le 22 novembre 1963, à l'âge de 46 ans.

    Appelé Jack par ses amis ou la famille, familièrement connu dans le monde entier par ses initiales, JFK est le plus jeune président élu[1], il est aussi le plus jeune à mourir en cours de mandat suite à son assassinat moins de trois ans après son élection. En raison de son énergie, de son charisme, de son style et de ses qualités présumées de chef pendant la Guerre froide mais aussi en raison de son assassinat, J. F. Kennedy reste l'un des personnages les plus populaires du vingtième siècle, tandis que son assassinat reste pour beaucoup un mystère des plus controversés.

     

    Biographie 


    John Fitzgerald Kennedy est né le 29 mai 1917 à Brookline, Massachusetts, une banlieue huppée de Boston. Il est le second né d'une famille qui comptera 9 enfants. Ses parents, Joseph Patrick Kennedy et Rose Fitzgerald , qui est la fille du maire de Boston, sont les descendants de familles originaires d'Irlande. Son père Joe Kennedy, qui avait soutenu Franklin Delano Roosevelt lors de l'élection de 1933, est devenu ambassadeur des États-Unis au Royaume-Uni en 1938. Le jeune Kennedy reçoit une éducation dans l'une des meilleures écoles privées à Wallingford, Connecticut. À 18 ans il intègre l'université de Princeton mais il doit interrompre ses études car il est atteint de jaunisse. L'année suivante il intègre l'université de Harvard. Il visite l'Europe et écrit sa thèse sur la participation britannique aux Accords de Munich. Il est diplômé avec mention à 23 ans et sa thèse sera publiée sous le titre « Pourquoi l'Angleterre dormait ».


    Dans un mémorandum adressé au directeur de la C.I.A. le 12 novembre 1963, il écrit :


    Objet : Examen de la classification de tous les dossiers OVNI concernant la Sécurité Nationale.


    Comme convenu, j'ai engagé une action et ai demandé à James Webb de mettre en place un programme avec l'Union Soviétique d'exploration commune de l'espace et de la lune. Il serait particulièrement utile que vous réexaminiez les cas les plus menaçants afin de les identifier en toute bonne foi contrairement aux sources provenant de la C.I.A. et de l'U.S.A.F. Il est important que nous puissions établir une distinction claire entre le connu et l'inconnu au cas où les Soviétiques considéreraient notre coopération étendue comme une couverture d'opération de collecte de renseignements sur leur défense et leurs programmes spatiaux.  Une fois ces données examinées, je souhaiterais que vous arrangiez un programme d'échange de données avec la NASA sur ce qui reste inconnu. Ceci aidera les directeurs de mission de la NASA dans le domaine de la défense.
    Je souhaiterais un rapport préliminaire sur l'examen des données avant le 1er Février 1964.

     

    http://fr.wikipedia.org/wiki/John_Fitzgerald_Kennedy

     

    Gerald R. Ford - Président des Etats-Unis d'Amérique 1974 / 1977

    Gerald Rudolph Ford, Jr., (14 juillet 1913 - 26 décembre 2006), né Leslie Lynch King, Jr. fut le quarantième vice-président des États-Unis d'Amérique à la suite de la démission de Spiro Agnew, et le trente-huitième président des États-Unis d'Amérique après la démission de Richard Nixon.

     

    Seconde Guerre mondiale 
     


    Gerald Ford en 1945

     

    Le 13 avril 1942, il rejoint la marine américaine. Il sert comme instructeur aéronaval sur la base de Chapel Hill en Caroline du Nord.

     

    Du 17 juin 1943 à la fin de l'année 1944, il est assistant navigateur et officier responsable de batterie antiaérienne sur le porte-avions USS Monterey. Il participe alors à de nombreuses opérations dans le Pacifique-sud avec la 3e et la 4e flotte, notamment lors de l'opération de sécurisation des îles Gilberts et durant les opérations de la bataille de la mer des Philippines. Si le porte-avions sur lequel il sert n'est pas endommagé par les opérations militaires, il est victime d'un typhon en décembre 1944 qui cause la perte de trois destroyers et tue plus de 800 hommes d'équipage. Ford manque de peu d'être lui-même emporté.

    Le Monterey est finalement déclaré hors service et Ford est envoyé au département athlétique de l'école aéronavale de Sainte Marie en Californie.

     

    Le 3 octobre 1945, il est promu lieutenant-commandant. Le 23 février 1946, il est place hors du service actif avec les honneurs er le 28 juin 1946, est rendu à la vie civile. Pour ses services rendus, Gerald Ford est décoré de plusieurs décorations militaires [2].

     

    Présidence  
     


    Prestation de serment de Gerald Ford le 9 août 1974 comme 38e président américain devant le juge Warren Burger et Mme Betty Ford.Lorsque Richard Nixon démissionne à la suite du scandale du Watergate, Gerald Ford prend la présidence, le 8 août 1974, en proclamant « Notre long cauchemar national est fini ». Il prête officiellement serment le 9 août 1974 devant le président de la Cour suprême.

    Du fait de sa nomination à la vice-présidence par le président Richard Nixon en remplacement de Spiro Agnew, Gerald Ford est le seul président des Etats-Unis à n'avoir jamais été élu à la plus haute fonction de l'exécutif américain par une élection populaire.


    L'après Watergate 


    À la suite du scandale du Watergate, le Parti démocrate amplifie sa majorité à la Chambre des représentants et au Sénat aux élections de mi-mandat de 1974. Le législatif est un terrain de luttes entre le président et le Congrès, Ford opposant son veto aux propositions démocrates.


    Politique étrangère 

     

    Adresse à la nation par Ford au Congrès le 15 janvier 1975, devant le vice-président Nelson Rockefeller et le président de la Chambre, Carl Albert


    Ford doit également affronter une crise internationale avec l'incident du « Mayaguez ». En mai 1975, un peu après la prise du pouvoir par les Khmers rouges au Cambodge, les Cambodgiens s'emparent d'un navire marchand américain (le « Mayaguez ») dans les eaux internationales. Ford envoie des Marines américains pour sauver l'équipage mais les soldats atterrissent sur la mauvaise île et rencontrent une résistance inattendue alors qu'au même moment, les marins du Mayaguez sont relâchés. Dans cette opération, 50 hommes furent blessés et 41 furent tués alors que les pertes khmères sont estimées à une soixantaine sur seulement 300 combattants.

     

    Lors de son année au congrès:.


    "Avec la ferme conviction que le public américain mérite une meilleure explication que celle donnée jusqu'ici par l'Armée de l'Air, je recommande fortement la création d'une commission d'enquête sur le phénomène OVNI. Il s'agit là de notre devoir envers le peuple afin de renforcer notre crédibilité face au phénomène OVNI et faire la plus grande lumière possible sur ce sujet."

     

    Gerald Ford, membre du congrès et futur Président US, 1966, commentant pour la presse les suites de la vague d'OVNI de 1966 dans le Michigan

     

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Gerald_Ford

    http://www.ufologie.net/htm/quotesf.htm

     

    William J. ( alias Bill ) Clinton - Président des Etats-Unis d'Amérique 1993 / 2001

     

    Bill Clinton (né William Jefferson Blythe III le 19 août 1946 - ) est le quarante-deuxième président des États-Unis d'Amérique. Il est élu pour deux mandats de quatre ans de 1993 à 2001.

     

    Présidence  


    Le président américain George W. Bush, les anciens présidents Bill Clinton et George Bush père et Silvio Berlusconi, le 7 avril 2005 lors des funérailles du pape Jean-Paul II.

     

    En 1992, Clinton cherche à obtenir l’investiture du Parti démocrate alors que le président républicain sortant, George H. W. Bush, semble imbattable étant donné sa popularité après la Guerre du Golfe. Il choisit Al Gore comme co-listier, bien que ce dernier soit aussi un politicien issu d’un État du Sud. La campagne électorale est pleine d’attaques personnelles, car Clinton s’est fait réformer pour ne pas accomplir son service militaire, admet avoir fumé de la marijuana mais sans en avoir avalé la fumée, aurait eu plusieurs aventures avec des femmes de son entourage et aurait conclu quelques contrats douteux. Tout ceci ne l’empêche pas d’être élu, mais ces ragots seront largement utilisés pendant sa présidence par ses opposants. En revanche, il avait compris que ce qui concernait les Américains au premier chef était leur situation économique personnelle.

     

    Sa déclation sur les Roswell

     

    Novembre 1995:


    "Pour autant que je sache, aucun vaisseau extraterrestre ne s'est écrasé à Roswell, Nouveau Mexique, en 1947. ...Si l'Armée de l'Air des Etats-Unis a récupéré des corps extraterrestres, ils ne m'ont rien dit non plus à ce sujet, et je veux connaître la vérité."

     

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Bill_Clinton

    http://www.ldi5.com/ovni/declar_pol.php

    Trackbacks

    Pour faire un trackback sur ce billet : http://ovni.zeblog.com/trackback.php?e_id=45583
    Bookmark and Share :: Contacter l'admin ::Recommander ce site par mail :: Imprimer ::

    Commentaires

    Bonjour, Vous pouvez laisser ici votre commentaire sur cet article. Attention, merci de rester sérieux dans vos commentaires. Les insultes sont strictement interdites de même que l'écriture en SMS et les fautes volontaires. Vous êtes seul et unique responsable des propos tenus sur ce site. L'adresse IP de vos commentaire est enregistrée et archivée

    Related Posts with Thumbnails
    Aucun commentaire pour le moment.

    Ajouter un commentaire

    Nom ou pseudo :


    Email (facultatif) :


    Site Web (facultatif) :


    Commentaire :


     
    ovni, ufo, ufologie, paranormal, forum