Déclarations des hommes politiques et officiels
Page d'accueil | Forum | Portail | Tchat | Rechercher | Actualité | Témoignages ovni | Vidéo ovni | Signaler un problème | Contacter le responsable

Heure et Calendrier

« Février 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728 

Editorial

Ce site sérieux présente avec pédagogie et pragmatisme les éléments les plus solides et vérifiables sur le phénomène Ovni et ses implications.

Devenir fan du site

 

Le forum de discussion du site (Les Mystères des Ovnis)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Liens

  • ovni et vie extraterrestre
  • RRO.org
  • Baseovni(temoignages)
  • Forum sur les ovnis
  • rimarchives.free
  • ufoinfo
  • Les Repas Ufologiques
  • Fédération Française d’Ufologie
  • ufocasebook.com
  • photovni.free
  • ovni
  • http://
  • http://
  • ZeBlog
  • Wikio

    Partenaires

    Partenaires

    Syndicalisation

    Traduction du site

    Choose your language please:

    Livre d'or et contact

    Un petit message sur le livre d'or fait toujours plaisir:

    Livre d'or du site

    Sondage

    Newsletters

    Inscription

    Recherche

    Rechercher sur le site :

    Compteurs

  • 975706 visiteurs aujourd'hui
  • 1867989 visites depuis le 01/06/06
  • 158 billets
  • Bookmark and Share

    Derniers commentaires

    Grazr

    Derniers sujets du forum

    Grazr

    Fils RSS

    Déclarations des hommes politiques et officiels

    Recommander ce site :: Imprimer cette page:: Par ovni :: 03/06/2006 à 22:18

    Déclarations des hommes politiques et officiels 

     

    Cette collection pourrait agacer ceux qui sont encore persuadés que seuls des esprits faibles sont convaincus de la réalité du phénomène OVNI.

     

    Ronald W. Reagan - Président des Etats-Unis d'Amérique 1981 / 1989

     

    Ronald Wilson Reagan, (1911 - 2004), est le quarantième président des États-Unis d'Amérique. Il est élu pour deux mandats de 1981 à 1989.

     

     Présidence  
     
    Tentative d’assassinat du président Reagan devant l’Hôtel Hilton de Washington, le 30 mars 1981.


    Le premier gouvernement de Ronald Reagan en 1981Le 30 mars 1981, soixante-neuf jours après son adresse inaugurale, un déséquilibré nommé John Hinckley fit feu à six reprises et atteignit Ronald Reagan, James Brady, porte-parole de la Maison Blanche, un agent des services secrets et un officier de police. Reagan fut touché à la poitrine. Peu après l'opération d'extraction de la balle, qui avait de peu manqué le cœur, Reagan lança à ses chirurgiens : J'espère que vous êtes tous républicains, et en blaguant à sa femme Nancy : Chérie, j'ai oublié de plonger.

     

    Guerre des étoiles (1983)

     

    C'est Reagan qui est à l'origine du programme IDS de "guerre des étoiles", le 26 janvier 1983.

    Le 24 avril 1984, les communications de l'avion présidentiel sont coupées pendant plusieurs heures.

     

    Ses discours

     


    Vidéo de Reagan


    Alors qu'il était gouverneur de Californie, il affirme avoir été témoin d'un OVNI, lors d'un vol.

     

    Le Président Ronald Reagan, le 5 mai 1988:


    "Mais je me suis souvent demandé, que se passerait-il si tous dans notre monde découvraient que nous avons été menacés par une puissance venue de d'espace, d'une autre planète. Est-ce nous tous ne découvririons pas soudain que nous n'avons pas de différence entre nous, nous tous les êtres humains, citoyens du monde, et ne nous unirions nous pas ensemble pour combattre cette menace particulière?"

     

    Ronald Reagan fit ce commentaire à Chicago, le 4 Décembre 1985, lors d'une session de question-réponses après un discours sur les droits de l'Homme et l'Union Soviétique:


    "Je ne peux pas m'empêcher, et ceci est un point de nos discussions avec le Secrétaire Général Gorbatchev, quand on pense que nous somme tous des créatures de Dieu, quel que soit l'endroit au monde d'où nous venons, je ne peux pas m'empêcher de lui dire à quel point notre compréhension mutuelle lors de ces discussions serait plus facile s'il y avait soudainement une menace sur notre monde de quelque autre espèces d'une autre planète dans l'univers. Nous oublierions toutes les petites différences locales que nous avons entre nos pays et nous découvririons une fois pour toutes que nous sommes vraiment tous les mêmes êtres humains sur cette Terre."

     

    Le Président Ronald Reagan, aux étudiants du Collège Supérieur de Fallston dans le Maryland, le 4 Décembre 1985:


    "Et bien, je pense que nous ne devons pas attendre sans agir, qu'une race extra-terrestre vienne nous rendre visite et nous menacer..."

     

    Ronald Reagan, lors d'une sessions plénière des Nations Unies, le 21 Septembre 1987:


    "Dans notre hantise des antagonismes du moment, nous oublions souvent ce qui unit tous les membres de l'humanité. Peut-être avons nous besoin d'un certain événement extérieur, une menace universelle pour nous inciter à identifier ce lien commun. Je pense de temps en temps, avec quelle rapidité nos différences dans le monde entier disparaîtraient si nous faisions face à une menace étrangère venue de l'extérieur de ce monde. Mais, je le demande, n'y a-t-il pas déjà une force étrangère parmi nous?"


    "Il n'y a qu'une poignée de personnes qui savent la vérité à ce sujet."

     

    Déclarations avec Gorbatchev (1985)

     

    Reagan a l'occasion de faire d'autres déclarations étranges, comme lors d'un discours tenu à la faculté de Fallston High School, à Fallston (Maryland). Si l'on en croit le communiqué de la Maison Blanche, Reagan dit à Gorbatchev de penser combien sa tâche et la mienne serait facile dans ces réunions que nous avons s'il y avait une menace sur ce monde de la part d'espèces d'une autre planète ailleurs dans l'univers. Nous oublierions toutes les petites différences qui existent entre nos pays. (...) Je ne pense pas que nous puissions nous attendre à ce que quelque race étrangère à la Terre surgisse et constitue une menace pour nous. Mais je pense, entre nous soit dit, que nous pouvons provoquer la réalisation d'une telle chose [Communiqué de presse de la Maison Blanche du 4 décembre 1985].


    A part un titre ou deux dans la presse, peu de gens y prêtèrent attention.

     

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Ronald_Reagan

    http://www.ufologie.net/htm/quotesf.htm

     

    Nicholas Pope (1965) Fonctionnaire au ministère de la défense de Grande-Bretagne

     

     

    "Nick" Pope naît en 1965. Il vit à Londres (Angleterre). Après ses études, il occupe divers emplois temporaires avec de rejoindre le MoD en 1985. A été au coeur de la recherche sur les OVNI pendant 4 ans, de 1991 à 1994, a fait sensation en déclarant :"Je crois aux extraterrestres", et en publiant un livre "Open Skies, Closed Minds", ( Ciel ouvert, esprits fermés ). Il a eu accès à des informations top-secrètes et les nombreux cas d'observations sans explications rationnelles dont il a eu connaissance l'ont convaincu. Ses supérieurs hiérarchiques étaient furieux mais M. Nick Pope ne s'est pas rétracté.

     

    Mod (1985-2006).

     

     

    Au MoD, Pope a le rang d'Executive Officer. Il travaille un moment dans le cadre de la Guerre du Golfe.

    Projet ovni (1991-1994) Puis, en 1991, un poste se libère au département 2A de l'Air Staff (que l'on surnommera "service des ovnis") pour enquêter sur des observations d'ovnis signalées au département. Un de ses anciens supérieurs qui y travaille lui propose alors d'occuper ce poste. A la fois intéressé par ce sujet excitant et content de quitter son poste actuel, Pope accepte Interview de Pope, UFO Magazine (UK), 5 mai 1996.


    Jusqu'en 1994, alors que ses prédécesseurs à ce poste limitaient leur tâche à déterminer si tel ou tel objet non identifié représentait une menace pour la sécurité nationale, Pope étudie les ovnis plus en profondeur. Initialement sceptique, ses conclusions vont en faveur de l'HET, bien que pensant qu'une petite partie seulement des ovnis avérés représente effectivement des vaisseaux extraterrestres.

     

    De par sa position privilégié, et bien qu'il ait intégré le MoD après l'événement, Pope a bien sûr été largement interrogé sur l'affaire de Bentwaters / Rendlesham Forest de 1980. A ce sujet il déclare :

     

    Un groupe de soldats américains, dans une base de première importance du Suffolk, ont vu et suivi un appareil qui se déplaçait à travers la forêt de Rendlesham. On aurait dit que l'engin jouait à cache-cache avec eux. A un moment donné, il était au-dessus de leurs têtes. Et tout cela pendant 3 nuits. La 3ème nuit, un officier équipé d'un compteur Geiger s'est rendu sur place. J'ai montré les résultats de ses relevés à un spécialiste ; celui-ci m'a affirmé qu'ils étaient 10 fois supérieurs à la normale. Il ne pouvait se l'expliquer.

     

    Au sujet du rapport soumis par le colonel Halt sur l'affaire, il déclare :

     

    Ma meilleure estimation de ce qui est arrivé ensuite est - absolument rien ! Le rapport a été écrit le 13 janvier et quand il est arrivé à Whitehall, quel que soit la personne qui en était chargée, elle n'a pas eu la plus petite idée de quoi en faire ; elle y a probablement jeté un oeil et a dit : Qu'est-ce que je suis censé faire ? J'ai bien peur de dire que cela a simplement fini dans un dossier.

     

    Pope continue à travailler le MoD, en tant que Higher Executive Officer, l'équivalent du grade de Major dans l'armée. Parallèlement, il écrit une chronique mensuelle sur le sujet des ovnis et enlèvements.

    En 2006 Pope décide de quitte le MoD, ce qu'il fait officiellement le 31 octobre.

     

    Auteur de :

    Open Skies, Closed Minds sur les ovnis (Simon & Schuster, UK) (The Overlook Press, US) ;
    The Uninvited: An Expose of the Alien Abduction Phenomenon. Londres: Simon & Schuster, 1997 - Sur les enlèvements extraterrestres.
    The Overlook Press, US.
    "The official who wants to believe", MoD, 13 mars 2006
    Britain's Real Life 'X' Files 'Spooky'

    http://www.rr0.org/personne/p/PopeNicholas/index.html

     

    M. Robert Galley - Ministre de la Défense français

     

    Robert Galley est un homme politique français, né le 11 janvier 1921 à Paris. Il est ingénieur de l'École centrale des arts et manufactures et ingénieur de l'École nationale supérieure du pétrole et des moteurs. Il exerce diverses fonctions dans les secteurs atomique et informatique. Il est député UDR puis RPR de l'Aube de 1968 à 2002. Conseiller général et maire de Troyes de 1972 à 1995. Il est membre du comité d'honneur du Mouvement Initiative et Liberté. Robert Galley a fait partie des forces français libres. Il s'est engagé à 19 ans et a combattu jusqu'en 1945 dans les rangs de la 2e Division Blindée du général Leclerc dont il a épousé une fille. Il est compagnon de la Libération.

     

    Carrière ministérielle 

     

    Ministre de l'Équipement et du Logement dans le gouvernement de Georges Pompidou du 31 mai 1968 au 10 juillet 1968,
    Ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de la recherche scientifique et des questions atomiques et spatiales dans le cabinet de Maurice Couve de Murville du 10 juillet 1968 au 20 juin 1969,
    Ministre des Postes et Télécommunications dans le gouvernment de Jacques Chaban-Delmas du 22 juin 1969 au 5 juillet 1972,
    Ministre des Transports dans le gouvernement de Pierre Messmer (1) du 5 juillet 1972 au 28 mars 1973,
    Ministre des Armées dans le gouvernement Pierre Messmer (2 et 3) du 2 avril 1973 au 27 mai 1974,
    Ministre de la Coopération dans le gouvernement Raymond Barre (1, 2 et 3) du 29 août 1976 au 22 décembre 1980,
    Ministre de la défense et de la coopération dans le gouvernement Raymond Barre (3) du 22 décembre 1980 au 22 mai 1981

     

    Le 21 février 1974 interviewé à la radio dans le cadre d'une émission sur les OVNIS par Jean-ClaudeBourret:


    "Je dois dire que si les auditeurs pouvaient voir par eux-mêmes la masse de rapports arrivant de la gendarmerie chargée de mener les enquêtes, que nous faisons tous suivre au Centre National des Etudes Spatiales, ils verraient alors que tout cela est assez troublant. Je crois que l'attitude d'esprit que l'on doit adopter vis-à-vis de ces phénomènes doit demeurer ouverte, c'est-à-dire qu'elle ne consiste pas à nier à priori.
    Nos ancêtres des siècles précédents ont nié des quantités de choses qui nous paraissent aujourd'hui parfaitement élémentaires, qu'il s'agisse de la piézo-électricité, de l'électricité statique, sans parler d'un certain nombre de phénomènes liés à la biologie. En fait, tout le développement de la science consiste à ce qu'à un instant déterminé on s'aperçoive que cinquante ans auparavant on ne savait rien et qu'on ne comprenait rien à la réalité des phénomènes."

     

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Galley
    http://www.ufologie.net/htm/quotesf.htm

     

    Henry Kissinger - Secrétaire d'état US - Prix Nobel de la paix 1973


    Henry (Heinz) Alfred Kissinger (né le 27 mai 1923, Fürth, Allemagne) est un diplomate américain, prix Nobel de la paix, qui a joué un rôle important dans la diplomatie internationale durant la Guerre froide, via son rôle dans différents gouvernements sous présidence républicaine entre 1968 et 1976.

     

    Histoire 

    Henry Kissinger est né à Fürth (dont il est devenu citoyen d'honneur et supporter de l'équipe de football), en Allemagne dans une famille juive. En 1938, sa famille, fuyant les persécutions nazies (plus d'une dizaine de ses membres disparaissant dans les camps d'extermination) part pour New York. Il est naturalisé américain le 19 juin 1943.

     

    Écolier à Manhattan, et ne perdant pas son accent allemand, il suit l'école la nuit pour travailler dans les usines le jour. En 1943, il est pris comme interprète allemand dans l'armée américaine et pour les services secrets. Selon certains il aurait alors été un espion soviétique sous le nom de code Borréf. nécessaire. Après la guerre, il est nommé administrateur d'une petite ville allemande.

     

    En 1954, il devient docteur en science politique à Harvard, sa thèse sur la diplomatie entre 1812 et 1822 (A World Restored: Metternich, Castlereagh, and the Problems of Peace 1812–22) étant réputée la plus longue de l'histoire de l'université. Il y devient alors professeur au département des études gouvernementales.

    Ayant une grande ambition politique, il entretient des relations avec Nelson Rockefeller et conseille occasionnellement Dwight Eisenhower, John F. Kennedy et Lyndon B. Johnson. Alors que Richard Nixon est le favori de l'élection de 1968, Henry Kissinger devient son conseiller. Du point de vue théorique, c'est un fervent partisan de la Realpolitik, comme il l'expose dans son œuvre majeure, Diplomacy, parue en 1995. Il y oppose le réalisme politique à l'idéalisme wilsonien dont les néoconservateurs sont les héritiers.

    Il fut administrateur de Rockefeller Brothers Fund et de Gulfstream Aerospace et créateur de Kissinger Associates.

     

    Déclaration

     

    Le 21 mai 1992 à Evian:

    "Aujourd'hui, les américains seraient outrés si les troupes des Nations Unies entraient dans Los Angeles pour rétablir l'ordre. Demain, ils leur en seront reconnaissants ! Ceci est spécialement vrai si on leur disait qu'il existe une menace extérieure, réelle ou fictive, mettant en péril notre existence même. Alors tous les peuples du monde supplieront leurs dirigeants de les délivrer de ce mal. Tout le monde craint l'inconnu. Quand les gens connaîtront ce scénario, ils abandonneront leurs droits individuels en échange de la protection de leur bien-être par les gouvernements. Il me semble évident que les gens ne sont pas prêts à entendre tout ce que savent certains de nos dirigeants. Peut-être que nos visiteurs extraterrestres peuvent décider qui est prêt pour la vérité et qui ne l'est pas. Peut-être est-ce une question de choix individuel."


     

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Henry_Kissinger

    http://www.ufologie.net/htm/quotesf.htm

     

    Albert M. Chop - Directeur adjoint des relations publiques de la NASA - Rapporteur de l'US Air Force au sein du "Projet Blue Book".

     

    En 1950 Chop travaille pour l'ATIC, au Service de Presse du Q.-G. de l'AMC à Wright-Patterson (Ohio). Il y rédige des communiqués de presse, des articles et répond à diverses demandes. A cette époque il considère que la totalité des affaires d'ovnis n'est que pure et complète bétise.

     

    Cependant, après sa promotion à la tête du Service de Presse, il commence à changer d'avis : il parle a des hauts-fonctionnaires du gouvernement qui semblent certains de l'existence des ovnis, et apprend que, en fait, les gouvernement considère cette question comme très sérieuse.

     

    Blue Book (1952)En 1952, avec l'augmentation des observations, les membres du projet Blue Book sont débordés par les sollicitations de la presse. Pour répondre à cette demande, le colonel Richard Searles demande le transfert de Chop comme porte-parole au Service de Presse du Pentagone. Chop, lui, est plutôt surpris d'être affecté aux enquêtes sur les ovnis.

     

    Là il rencontre le major Dewey Fournet de la Current Intelligence Branch et superviseur du projet UFO. Il travaille étroitement avec lui, ainsi qu'avec Ruppelt, chef de Blue Book. Au fil des mois au sein du projet, Chop commence prudemment à accepter la réalité des ovnis.

     

    Quel calibre d'observation d'ovni a-t-il fallu pour changer son scepticisme à propos des "soucoupes volantes" ?

     

    Un premier rapport de 1951, est assez élaboré pour lui faire une forte impression. Chop se souvient :

     

    Il y avait un rapport de scientifiques du général Mills qui avaient suivi un grand ballon météo avec un théodolite. Ils virent un objet descendre sur leur ballon et faire plusieurs passes sur lui. Lorsque le ballon fut récupéré, il avait une marque de dix pieds sur son côté. Le rapport contenait des schémas de l'élévation, la direction du vent, et des détails sur l'apparence et la sortie de l'ovni.

     

    Souvenez-vous que j'avais un accès privé aux dossiers du projet. Ils contenaient des centaines de rapports officiels de rencontres d'ovnis faites par des militaires de toutes les branches du service. Ils étaient tous classifiés à un haut degré de classification de sécurité.

     

    Presque tous étaient assez effrayants d'après les descriptions originelles des pilotes concernés.


    A cette époque Fournet montre à Chop les fameux films de l'Utah et de Great Falls (Montana, 1950). A propos de leur visionnage, Chop indique
    qu'il renforça simplement mes opinions et théories personnelles sur le sujet des ovnis. Je penchais fortement vers la théorie extraterrestre avant de voir les films du Montana et de Newhouse.

     

    "UFO flap" à Washington

     

    Albert M. Chop, MSC Deputy Public Affairs Officer, is shown at his console in the Mission Control Operations Room in the Manned Spacecraft Center-Houston during a Gemini-Titan 4 simulation on 30 May, 1965.

     

    Puis viennent les fameuse observations de Juillet 1952, lorsque 14 ovnis apparaissent en même temps, et plusieurs fois au-dessus de Washington (D.C.), le 20 Juillet. Chop dors chez lui ce jour-là, mais est assailli par la presse de tout le pays la semaine suivante.

     

    Une semaine plus tard, Chop va cette fois être au coeur de l'action. Le 26 Juillet, vers minuit, le téléphone sonne chez lui :

     

    Washington, D.C. UFOs show up on radar, surrounding "Red Dog One" jet interceptor.

     

    L'appel téléphonique initial fut reçu de l'Officier d'Information Publique de la FAA de l'aéroport (National de Washington). L'officier dit à Chop que les ovnis au-dessus de D.C. ont été détecté au radar.

     

    Je lui dit que je serait là aussi vite que je pourrais. Après m'être habillé, j'appelais le major Fournet chez lui et lui donna les informations que j'avais. Je demandais à ma femme, Dolores, de venir avec moi.
    En fonçant vers l'aéroport, les Chop strutent le ciel, espérant voir les objets que certaines personnes avaient repéré visuellement. Il n'y avait rien en vue.
    Chop se souvient :

     

    J'étais assez inquiet, mais sans raison particulière. Tous les rapports (des observations précédentes) n'avaient mentionné aucun danger pour les observateurs. Je me demandais quel destin avait décidé que je prendrai part au projet UFO.

     

    Dans ma hâte je grillais probablement quelques feux rouges et panneaux de stop. Cependant, il y avait un traffic très léger à ce moment du matin, et je fit le trajet en près de 20 minutes ou moins.

     

    (...les journalistes) demandaient tous à accéder au radar. Chop donne leur immédiatement la permission d'observer les cibles inconnues sur l'écran radar. Il y avait des reporters, y compris des photographes, des personnes du gouvernement et des opérateurs de contrôle de l'aéroport. Le major Fournet arriva peut après que je laissais les journalistes dans la salle.

     

     

    Lorsque l'on demande à Chop s'il y eut un sentiment d'impuissance ou d'incrédulité lorsque un des pilotes poursuivants (Red Dog One) fut encerclé par les ovnis visuellement et au radar, Chop répond avec insistance :

     

    Incrédulité non ! Impuissance oui ! Quand nous remontions la tête pour nous regarder les uns les autres regardant la tentative d'interception, vous pouvez imaginer chacun de nous tentant d'imaginer quelque chose qui pourrait aider.

     

    Je pourrais également ajouter qu'il n'y avait pas de sceptiques autour de cet écran. Nous savions tous que ces objets représentaient quelque chose auquel nous ne pouvions faire face.

     

    Tout cela dura plusieurs heures, alors que la salle radar était en contact constant avec le personnel radar de la base de Andrews (où les ovnis étaient simultanément suivis au radar). Ces gens étaient aussi inquiets que nous.

     


    En Octobre 1952, Chop écrit au chef d'état-major Air, avec copie au FBI, qu'environ 20 % des observations d'ovnis ne peuvent être associées à des choses familières [MUFON UJ 123].

     

    En 1955 Chop est contacté par Baker [Baker] au sujet de l'affaire de Great Falls. Chop dit qu'il se souvient que l'analyse ne put aboutir à une conclusion, ce qui confirme le rapport de Ruppelt.

     

    Par la suite Chop est directeur adjoint des relations publiques de la NASA à Houston.

     

    En Janvier 1965 il déclare déclare :

     

    Je suis depuis longtemps convaincu que les soucoupes volantes sont réelles et interplanétaires. En d'autres termes nous sommes observés par des êtres de l'espace [True Magazine, Janvier 1965].


    Références :

    [Robert Barrow 1976, UFO Magazine, Février 1977]

     

    http://www.rr0.org/ChopAlbertM.html

     

    Monsignor Corrado Balducci - Expert en théologie et en exorcisme du Vatican

     


    Il fit plusieurs interventions à la télévision italienne en1998, pour déclarer que le contact avec les extraterrestres était un phénomène réel.

     


    "... ces êtres existent, cela ne peut plus être mis en doute !... Ces rencontres extraterrestres ne sont pas démoniaques, elles ne sont pas le fait de désordres psychologiques, elles ne sont pas des cas de possessions, mais elles méritent d'être étudiées soigneusement."" L' Église ne peut maintenant plus nier qu'il existe des ovni ". Il dit aussi pour résumé brièvement qu'il existe une multitude d'habitants dans l'Univers.

     


    Vidéo
    Monseigneur Balducci  OVNI


    Harry S. Truman - Président des Etats-Unis d'Amérique 1945 / 1953

     

     

    Harry S. Truman (8 mai 1884 - 26 décembre 1972) est le trente-troisième président des États-Unis d'Amérique. Vice-président élu en 1945 avec Franklin Delano Roosevelt il devient président à son décès la même année. Il est réélu pour un second mandat jusqu'en 1953. La présidence de Truman a été très riche en événements de toutes sortes (fin de la Seconde Guerre mondiale, début de la guerre froide, naissance de l'ONU, guerre de Corée). Truman fut un président très populaire.


    Carrière politique 

     

    Son expérience militaire l'a convaincu qu'il était doué pour le commandement et il décide de se lancer dans la politique. Comme beaucoup de candidats il courtise les voix des groupes d'influence et il va jusqu'à s'inscrire au Ku Klux Klan pour gagner son appui dans sa première bataille électorale. Il n'y reste que peu de temps car il s'est fait de nombreux amis catholiques au sein de son régiment alors que le Klan est contre l'église catholique romaine et que son meilleur ami et partenaire dans un magasin de vêtements, Eddie Jacobsen, est juif alors que le Klan est ouvertement antisémite.

     

    Il obtient son premier mandat local en 1922 avec l'aide de la machine démocrate. Il est battu en 1924 mais facilement réélu en 1926 puis en 1930. Truman travaille consciencieusement dans ses différentes fonctions et on le crédite, à titre personnel, du succès de plusieurs projets de travaux publics. Il est choisi en 1934 pour être le candidat du parti démocrate au siège de sénateur du Missouri. Il se présente comme un partisan du « New Deal » de Franklin D. Roosevelt dont il soutient la politique une fois élu.

     

    H. Truman s'est toujours intéressé aux affaires internationales et il se fait remarquer pendant son second mandat en s'occupant de la Commission chargée de la mise en état d'alerte de l'armée. Ses idées de simple bon sens pour faire des économies sur le budget militaire lui valent le respect de ses pairs et il devient un candidat logique à la vice-présidence en 1944. Il est à peine installé dans le poste que, le 12 avril 1945, Franklin Delano Roosevelt meurt et il devient alors président.


    Déclarations sur les ovnis


    Le 4 avril 1950 (lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche):

     

    "Je peux vous assurer que les soucoupes volantes, si tant est qu'elles existent, ne sont construites par aucune puissance terrestre."

     

    Décembre 1952 dans un communiqué de presse:

    "Ces phénomènes inexpliqués ne sont ni une arme secrète, ni une fusée, ni un nouveau type d'avion d'essai."


     

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Harry_S._Truman

    http://www.ufologie.net/htm/quotesf.htm

     

    Dwight D. Eisenhower - Président des Etats-Unis d'Amérique 1953 / 1961

     

     

    Dwight D. Eisenhower est un militaire. De 1935 à 1939, il sert aux Philippines aux côtés de Douglas Mac Arthur. Par la suite George C. Marshall l'amène au staff général du Département de la Guerre de l'Armée et lui confie en 1942 l'invasion de l'Afrique du Nord. Eisenhower en dirige les débarquements, puis en Italie en 1943 et enfin en Normandie pour le débarquement final de 1944. En 1945, il est commandant en chef des forces qui défient la Wehrmacht. Il est placé en 1950 à tête du Pacte Atlantique en Europe.

     

     

    1er mandat (1952-1956)

    Eisenhower donnant les dernières instructions aux soldats du débarquement en Normandie : Full victory-nothing else (« la victoire complète ou rien »)

     

    Le 4 novembre 1952, il devient le 34ème président des Etats-Unis, succédant à Truman. Il nomme alors John Foster Dulles Secrétaire du département d'Etat (ministre des affaires étrangères).

     

    C'est peu après son élection, d'après les documents MJ, qu'il aurait été mis au courant de la situation concernant les ovnis, la présence extraterrestre, et l'existence du groupe MJ-12. Eisenhower aurait alors mis au courant son vice-président Nixon, qui serait resté sceptique avant de constater la chose par lui-même.

     

    Le mystère Palm Springs (1954)

     

    En 1954, suite à l'atterrissage à la base d'Holloman, un 2nd rendez-vous est entendu, en présence du président. Le 20 février, alors que Eisenhower est en vacances à Palm Springs, il est appelé à l'aéroport de Muroc par des officiels militaires de haut rang. De ce fait, il ne se va pas se montrer à la conférence de presse prévue ce jour-là (l'explication officielle varie selon les versions : une indique que l'on déclara qu'il s'était rendu chez un dentiste que les journalistes n'ont jamais pu identifier, l'autre que son secrétaire de presse déclara qu'il était en train de jouer au golf.

     

    Quoi qu'il en soit, la rumeur veut que, si Eiseinhower a laissé sa femme à Palm Springs, c'était pour être conduit en hélicoptère à la base de l'USAF de Muroc (Californie) pour y faire sa 1ère rencontre avec des extraterrestres. La description émane alors indirectement de Lord Clancarty, un membre du parlement Britannique, qui déclara l'événement lui avait été rapporté par un ancien pilote d'essai américain de haut niveau. Le comte déclare :

    Le pilote était l'une des 6 personnes présentes à la rencontre d'Eisenhower avec les êtres. Il avait été appelé en tant que conseiller technique en raison de sa réputation et de ses capacités de pilote d'essai.

     

    Le pilote déclara à Lord Clancarty :

     

    5 véhicules spatiaux extraterrestres différents atterrirent à la base. 3 avaient la forme de soucoupes et 2 la forme de cigares, et pendant qu'Eiseinhower et son petit groupe regardaient, les extraterrestres débarquèrent et les approchèrent. Ils ressemblaient quelque peu à des humains, mais pas exactement.

     

    Le pilote d'essai décrivit les êtres comme ayant des traits ressemblant à ceux des humains, mais qui, selon nos conceptions et nos normes, étaient difformes. Ils étaient de taille et de corpulence identique à l'homme moyen, et capables de respirer sans utiliser de casque ni de masque.

     

    Le pilote d'essai rapporta que ces étranges visiteurs parlaient Anglais et voulaient que Eisenhower commence un programme d'éducation pour le peuple des Etats-Unis, et éventuellement de la Terre. On dit qu'Eisenhower répondit qu'il pensait que le monde n'était pas prêt pour cela. Le président dit qu'il était préoccupé par la panique que causerait probablement l'annonce dans le monde entier que des extraterrestres avaient atterri.

    Les extraterrestres acquiescèrent, disant qu'ils continueraient à contacter les individus isolés jusqu'à ce que les terriens s'habituent à l'idée de leur présence.

     

    Toujours selon le pilote d'essai :

     

    Ils firent la démonstration de leur vaisseau spatial pour le président. Ils lui montrèrent leur capacité à se rendre invisibles. Cela causa beaucoup d'inconfort au président parce qu'aucun d'entre nous ne pouvait les voir alors même que nous savions qu'ils étaient encore là. Les extraterrestres montèrent ensuite dans leur vaisseaux spatiaux et partirent. Le pilote raconta à Lord Clancarty qu'il n'avait jamais parlé à quiconque de cette rencontre unique, et qu'à présent toutes les autres personnes impliquées dans cette rencontre étaient mortes.


    Un rapport récent du National Enquirer concernant l'incident de Eiseinhower ajoute la citation de l'ufologue Gabriel Green, indiquant avoir eu une conversation avec un sergent d'artillerie stationné à la base d'Edwards durant cette période. Le sergent raconta que son équipe et lui étaient en train d'utiliser des munitions quant un général leur ordonna de tirer sur l'appareil extraterrestre. Leur attaque resta futile cependant, aucun des obus n'ayant réussi à pénétrer la puissante coque de métal du vaisseau. Les hommes les regardèrent avec étonnement attérrir à proximité d'un des grands hangars.

     

    Une confirmation supplémentaire vient de Charles Berlitz qui rapporte dans le livre The Roswell Incident qu'un homme nommé Gerald Light fut un autre témoin de l'étonnante rencontre. Light écrivit une lettre datée du 16 avril 1954 à l'auteur ufologue Meade Layne, directeur du BSRF.

     

     Il déclara dans cette lettre avoir vu cinq ovnis atterrir à la base :

     

    J'avais le sentiment distinct que le monde tel que je le connaissais était arrivé à sa fin. C'est finalement arrivé - nous avons vu et rencontré des extraterrestres en provenance d'un autre monde !

     

    Une autre version de l'incident indique l'atterrissage de 3 ovnis seulement, dont 2 seulement repartirent, le pilote du premier étant parti retourné dans le second. Les membres présents auraient été, outre Eisenhower, plusieurs membres du haut commandement et du NSC, ainsi qu'un représentant du bureau de Rockfeller et un des Rothschilds.

     

    L'ovni restant, d'environ 9 m de diamètre et relativement léger, aurait alors été transporté dans un hangard hautement gardé. L'ovni se serait alors dématérialisé puis rematérialisé devant eux, ce qui aurait été la cause directe de la première attaque du président Eisenhower. Des photographies et des films de cet événement auraient été pris.

     

    L'ovni récupéré serait à ce jour toujours à Edwards, après des scientifiques de toutes les parties du monde l'aient examiné, essayer d'imaginer comment pénétrer à l'intérieur, et lui ayant fait subir divers tests à l'acide et au laser, n'ayant même pas pour effet d'en réchauffer la surface. On continuerait toujours de "jouer" avec, et d'autres pays, tels que l'Allemagne de l'Ouest, auraient demandé à l'emener chez eux pour effectuer, une fois de plus, des tests. Cette demande ne fut jamais acceptée.

     

    2nd mandat (1956-1961)

     

    Le 6 novembre 1956, Eisenhower est réélu. Son vice-président est Richard Nixon, jusqu'à la fin de son mandat en janvier 1961. En 1962, Kenneth Arnold est nominé pour être lieutenant gouverneur républicain de l'Idaho. Il est félicité par Eisenhower, alors ancien président. Il meurt d'une longue maladie le 28 Mars 1969.

     

    Eisenhower félicite le nouveau président, John Kennedy (décembre 1960)

     

    Discours d'adieu du Président Dwight D. Eisenhower - 17 janvier 1961:

    http://www.pascalirma.org/discours_d_adieu_du_President_Eisenhower.php

     

    Sources:

    http://www.rr0.org/EisenhowerDwightDavid.html

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Dwight_David_Eisenhower

     

    Paul Hellyer Ministre Canadien de la Défense de 1963 à 1967

     

     

    L'honorable Paul Theodore Hellyer, Ministre Canadien de la Défense de 1963 à 1967 et Prix Nobel de la Paix (né le 6 août 1923 à Waterford en Ontario) est un politicien canadien qui a eu une longue carrière.

     

    Début de carrière politique

     

    Quand il est élu pour la première fois en tant que libéral dans l'élection fédérale de 1949 dans la circonscription de Davenport, il est le plus jeune député jamais élu à la Chambre des communes du Canada. Il est brièvement aide parlementaire au ministre de la Défense, et fait une bonne impression. Il est alors nommé ministre associé de la Défense nationale dans le cabinet du premier ministre Louis Saint-Laurent. Cette affectation est de courte durée, toutefois, car Hellyer perd son siège lorsque le gouvernement de Saint-Laurent est défait aux élections de 1957 quelques mois plus tard.

     

    Hellyer revient au parlement à l'occasion d'une élection partielle en 1958 dans la circonscription avoisinante de Trinity, et devient un critique d'opposition efficace du gouvernement progressiste-conservateur de John Diefenbaker.

     

    Ministre et candidat à la direction libérale

    Lorsque les libéraux reprennent le pouvoir aux élections de 1963, Hellyer devient ministre de la Défense nationale dans le cabinet de Lester B. Pearson. C'est le point le plus notable dans la carrière de Hellyer. Comme ministre de la Défense, il présode à l'intégration et l'unification controversées de l'armée canadienne, la marine royale canadienne et l'aviation royale du Canada en une organisation unique, les forces armées canadiennes.

    Hellyer se porte candidat au congrès à la direction du Parti libéral en 1968, arrivant deuxièment au premier tour, mais tombant troisième aux deuxième et troisième tours et se retirant de la course en faveur de Robert Winters lors du quatrième tour, ou Pierre Trudeau remporta la victoire. Il est brièvement ministre des Transports dans le cabinet de Trudeau, et est nommé ministre senior du cabinet, un poste semblable au poste actuel de vice-premier ministre.

     

    Ottawa, Canada, 24 Novembre 2005

     

     

    – Un ancien Ministre Canadien de la Défense et Vice-Premier Ministre sous Pierre Trudeau a rejoint l’équipe des trois associations pour demander au Parlement du Canada d’ouvrir une enquête publique à propos de Politique Extérieure, les relations avec les Ets.

    Par « ETs », Mr Hellyer et ces organisations veulent parler de civilisations extraterrestres civilisées, bienveillantes, avancées qui pourraient être en train de visiter la Terre.

    Le 25 Septembre 2005, au cours d’un discours alarmant à l’Université de Toronto qui a attiré l’attention des principaux journaux et revues, Paul Hellyer, Ministre de la Défense de 1963 à 1967 sous le Prix Nobel de la Paix, le Premier Ministre Lester Pearson, a déclaré publiquement : « Les OVNIS sont aussi réels que les avions qui volent au dessus de vos têtes ».

    Hellyer a révélé : « Le secret qui entoure toutes les affaires en relation avec l’incident de Roswell est sans précédent ». La classification a été, depuis le début, au-delà de top secret et la plupart des responsables américains et politiciens, à part un simple ministre de la défense allié, n’ont jamais été dans le secret.

    Hellyer a fait remarquer : « Les militaires américains sont en train de préparer des armes qui pourraient être utilisées contre les Ets, et ils pourraient nous conduire à une guerre intergalactique sans que personne n'ait jamais été prévenu ». Il a affirmé : « L’Administration Bush a accepté finalement de laisser construire une base avancée sur la Lune, ce qui mettrait les USA dans une meilleure position pour observer les allées et venues des visiteurs de l’espace, et les attaquer, s’ils le décidaient ainsi ».

    Le discours de Hellyer s’est terminé par une grande ovation. Il a dit : « Le temps est venu de retirer le voile du secret, et de laisser la vérité émerger, afin qu’il puisse y avoir un débat réel et sérieux au sujet de l’un des plus grands problèmes que notre planète ait à faire face aujourd’hui ».

    Les trois associations ont pris à cœur les paroles de Hellyer et ont contacté le Parlement canadien à Ottawa, la capitale canadienne, pour ouvrir une enquête publique sur la possible présence ET, et ce que le Canada devrait faire. Le Sénat Canadien, qui est un membre désigné, a tenu des auditions objectives sur des sujets controversés tels : le mariage du même sexe, les effets médicaux de la marijuana.

    Le 20 Octobre 2005, l’Institut pour la Coopération de l’Espace a demandé au Sénateur Canadien Colin Kenny, Président du Comité Permanent sur la Sécurité et Défense Nationale, « un calendrier d’auditions publiques sur l’initiative canadienne en politique Extérieure, afin que les témoins tels l’honorable Paul Hellyer, et les canadiens impliqués à un haut niveau dans l’intelligence militaire, connectés au NORAD, des scientifiques, des témoins du gouvernement issus du Projet de Dévoilement (Disclosure Project) et du Symposium de Toronto sur la politique extérieure, puissent présenter des preuves évidentes, des témoignages et des recommandations de Politique Publique. »

    Les associations qui cherchaient des auditions publiques sont composées par le Symposium canadien de Toronto, qui organisa le Congrès à l’Université de Toronto et où Mr Hellyer parla.

    Le Projet de Dévoilement, une organisation américaine, (du Dr Steven Greer), qui a assemblé des témoignages de haut niveau de membres de l’intelligence militaire à propos d’une possible présence ET, est aussi une des organisations cherchant des auditions du Parlement Canadien.

    A Vancouver, l’Institut pour la Coopération dans l’Espace (ICIS), dont le Directeur International a mené en 1977 une étude sur la Communication Extraterrestre à la demande de la Maison Blanche et du Président Jimmy Carter, dont lui-même a déclaré avoir eu en 1969 une Rencontre de Type Nouveau avec un OVNI, a classé la demande d’origine pour les auditions du Parlement Canadien.

    L’Initiative Canadienne en Politique Extérieure, présentée par les organisations au Comité du Sénat à Winnipeg, Canada le 10 Mars 2005, propose que le Gouvernement du Canada poursuive une Décennie de Contact.

    La Décennie de Contact proposée

    Trackbacks

    Pour faire un trackback sur ce billet : http://ovni.zeblog.com/trackback.php?e_id=45581
    Bookmark and Share :: Contacter l'admin ::Recommander ce site par mail :: Imprimer ::

    Commentaires

    Bonjour, Vous pouvez laisser ici votre commentaire sur cet article. Attention, merci de rester sérieux dans vos commentaires. Les insultes sont strictement interdites de même que l'écriture en SMS et les fautes volontaires. Vous êtes seul et unique responsable des propos tenus sur ce site. L'adresse IP de vos commentaire est enregistrée et archivée

    Related Posts with Thumbnails
    Aucun commentaire pour le moment.

    Ajouter un commentaire

    Nom ou pseudo :


    Email (facultatif) :


    Site Web (facultatif) :


    Commentaire :


     
    ovni, ufo, ufologie, paranormal, forum