Le projet Blue Book (1952-1969)
Page d'accueil | Forum | Portail | Tchat | Rechercher | Actualité | Témoignages ovni | Vidéo ovni | Signaler un problème | Contacter le responsable

Heure et Calendrier

« Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930 

Editorial

Ce site sérieux présente avec pédagogie et pragmatisme les éléments les plus solides et vérifiables sur le phénomène Ovni et ses implications.

Devenir fan du site

 

Le forum de discussion du site (Les Mystères des Ovnis)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Liens

  • ovni et vie extraterrestre
  • RRO.org
  • Baseovni(temoignages)
  • Forum sur les ovnis
  • rimarchives.free
  • ufoinfo
  • Les Repas Ufologiques
  • Fédération Française d’Ufologie
  • ufocasebook.com
  • photovni.free
  • ovni
  • http://
  • http://
  • ZeBlog
  • Wikio

    Partenaires

    Partenaires

    Syndicalisation

    Traduction du site

    Choose your language please:

    Livre d'or et contact

    Un petit message sur le livre d'or fait toujours plaisir:

    Livre d'or du site

    Sondage

    Newsletters

    Inscription

    Recherche

    Rechercher sur le site :

    Compteurs

  • 1066899 visiteurs aujourd'hui
  • 1959182 visites depuis le 01/06/06
  • 158 billets
  • Bookmark and Share

    Derniers commentaires

    Grazr

    Derniers sujets du forum

    Grazr

    Fils RSS

    Le projet Blue Book (1952-1969)

    Recommander ce site :: Imprimer cette page:: Par ovni :: 19/10/2008 à 15:30

    Le projet Blue Book (1952-1969)

     

    C'est à la suite d'une vague d'observations sans précédent et de la manière contestée dont celles-ci sont traitées par les responsables du projet Grudge (dénégation systématique, invention d'explications banales ou psychologiques), que l'étude de l'USAF sur les ovnis est renommée projet Blue Book (litteralement Livre Bleu, également appelé projet "UFO" à ses débuts), toujours basée à Wright-Patterson.

     

    Présentation

     

    Blue Book a été le dernier programme de recherche plus ou moins public sur les OVNIS de l'Armée de l'Air des Etats-Unis. Il a succédé au projet Grudge en 1952 et a duré jusqu'à Décembre 1969. Pendant la période couverte par le projet Blue Book, presque 13.000 rapports d'observation d'OVNIS ont été rassemblés. Approximativement 600-700 cas sont restés inexpliqués selon les statistiques de l'Armée de l'Air. Il faut noter que des centaines d'autres cas ont été classés comme expliqués sans justification adéquate et souvent en dépit des évidences. Des milliers de rapports ont reçu des explications conditionnelles (par exemple, "ballon possible", "avion probable"). Mais quand les statistiques annuelles ont été compilées, les qualificatifs ont été abandonnés et "les ballons possibles" sont devenus des ballons tout courts, comme si les réponses spéculatives étaient des faits établis.

     

    Le projet a été fermé vers la fin de 1969, concluant que la poursuite du projet "ne peut pas être justifiée pour des raisons de sécurité nationale ou dans l'intérêt de la science... Un panel de la National Academy of Sciences a confirmé ces conclusions et l'Armée de l'Air n'a trouvé aucune raison de la remettre en cause. "Le mémorandum recommandant cette action a indiqué clairement que le système qui avait longtemps traité les rapports d'observation d'OVNIS qui pourraient affecter la sécurité nationale continueront à être manipulé par les procédures standard de l'Armée de l'Air conçues à cette fin, "séparément, pas par le projet Blue Book mais selon la procédure JANAP 146 ou le manuel 55-11 de l'Armée de l'Air."

     

    A la fin du projet Blue Book, ses fichiers de cas ont été ouverts à l'accès public et confiés aux archives de l'Armée de l'Air. Ils ont été retirés en 1974, pour réapparaître en 1976 aux archives nationales US, après que les noms des les témoins aient été censurés, ceci ayant longtemps rendu ardu tout réexamen des cas.

    Historique 


    Les premières observations d'OVNI qui suivirent la fin de la Seconde Guerre mondiale (notamment la célèbre histoire de Kenneth Arnold) mirent rapidement l'armée américaine en alerte. Dès 1947, l'US Air Force lança le projet Sign qui devait étudier la réalité de ces phénomènes. Rebaptisée projet Grudge en 1949, cette commission fut rapidement décrédibilisée par ses prises de position systématiquement sceptiques et son flagrant manque de moyens. En 1951, suite à une importante vague d'observations d'OVNI, l'armée décide de relancer le projet avec plus de moyens et de sérieux.

     

    Le 12 avril 1952, le projet Blue Book naît, dirigé par le capitaine Edward J. Ruppelt. Cette commission se divisera en une section d'étude, une d'investigation, un agent de liaison avec le Pentagone et des consultants scientifiques civils. Des observations d'OVNI extrêmement médiatisées se multipliant au cours de l'année 1952, les hautes sphères du gouvernement commencent à s'intéresser de très près à ce phénomène et décident d'accentuer l'investigation dans ce domaine. En septembre 1953, le capitaine Ruppelt démissionne de son poste. Il publiera, dès 1955, "The Report on Unidentified Flying Objects", livre relatant les cas les plus significatifs qu'il avait pu traiter au sein du projet Blue Book.

     

    Le capitaine Charles Hardin reprend le commandement du projet en mars 1954. Devant faire face à de nombreuses attaques sur l'opacité de l'armée à propos du phénomène OVNI, le capitaine décide de déclassifier et rendre public le rapport spécial n° 14 du projet Blue Book. Ce rapport, qui conclut à l'inexistence des OVNI, est mis en vente auprès du grand public en octobre 1955.

     

    Le capitaine George T. Gregory est nommé à la tête du projet en avril 1956 ; il sera remplacé par le major Robert J. Friend en octobre 1958. En avril 1963, le projet Blue Book passe sous les ordres du major Hector Quintanilla. En mars 1966, une observation d'OVNI extrêmement médiatisée et les prises de positions très sceptiques de l'US Air Force amènent plusieurs scientifiques civils du projet (dont Josef Allen Hynek) à prendre publiquement parti pour la réalité du phénomène OVNI et, donc, contre la position officielle du projet Blue Book. Ces divergences amèneront le gouvernement américain à commanditer, en 1969, un rapport d'experts auprès du docteur Edward Condon, de l'Université du Colorado afin d'établir ou non la réalité du phénomène OVNI. Le rapport Condon conclura que les OVNI n'existent pas et que tous les témoignages reposent soit sur une méprise avec des phénomènes naturels, soit sur des hallucinations et que toute recherche scientifique dans ce domaine ne présente aucun intérêt. Le projet Blue Book sera donc officiellement dissous en décembre 1969 et cessera toute activité en janvier 1970.

     

    La direction Ruppelt (1952-1954)

     

    Trois responsables de l'USAF présentant le projet Blue Book
      
    Le projet est confié à un jeune capitaine, Edward J. Ruppelt dès septembre 1951. Le projet dispose de plus de moyens que son précédesseur, est plus ouvert au public, et son but officiel est annoncé le 12 avril 1952 :

     

    Trouver une explication pour l'ensemble des témoignages d'observations d'ovnis.

    Déterminer si les ovnis représentent une menace pour la sécurité des Etats-Unis.

    Déterminer si les ovnis présentent une technologie avancée que les Etats-Unis pourraient exploiter.

     

    À cela, vint s'ajouter un rôle de porte-parole gouvernemental sur le phénomène OVNI qui obligea, à de nombreuses reprises, le projet Blue Book à délaisser l'objectivité scientifique pour répondre à des considérations plus politiques.

     

    Ruppelt

     

    Durant sa fonction officielle, Ruppelt va se révéler prudent et mesuré, mais n'en pense pas moins, comme on s'en apercevra plus tard.

     

    Basé à Wright-Patterson, il collabore avec :

     

    le major Dewey J. Fournet, officier de liaison avec le Pentagone
    le groupe d'électronique avec le capitaine J. L. Andrews
    sa section radar avec le capitaine W. Dakins
    le groupe d'analyse avec le capitaine L. E. Field
    des scientifiques civils, mais à l'identité classée
    le groupe d'enquêtes avec le capitaine R. A. Lee


    Une vague sans précédent (1952)

     

    Conférence du 29 juillet au Pentagone, à la suite des nombreuses observations dans la région de Washington. On peut y voir de gauche à droite : James, Ramey, Ruppelt, Samford, Bower et Griffing  


    Les membres du projet, dont le major Dewey Fournet ou Albert Chop, vont être servis, avec la vague d'observation qui ne fait que croître, avec un pic en Juillet 1952. A cette époque les soucoupes volantes sont particulièrement présentes dans l'actualité depuis plusieurs semaines et l'équipe de 9 personnes de Blue Book est submergé de signalements d'observations, bien au-delà de ce qu'ils peuvent traiter de manière convenable. A la mi-juillet ils recoivent près de 20 signalements par jour et des appels effrenés d'officiers de renseignement de chaque base de l'Air Force des U.S. Les signalements qu'ils reçoivent sont plutôt solides et ne peuvent être expliqués facilement. En fait, les observations inexpliquées sont autour de 40 %. Tout cela va déboucher vers la fin du mois à un summum où des ovnis sont repérés par le radar del'aéroport national de Washington dans un espace aérien restreint au-dessus du capitol.

     

    La commission Robertson

     

    Vers la fin de l'année 1952, le NSC demande officiellement à la CIA d'enquêter sur les ovnis et sur la menace éventuelle qu'ils représentent. L'OSI, bureau dépendant de la CIA, crée alors l'IAC, qu'il charge de cette mission. Les avis de ce comité sont rendus dans le rapport de la Commission Robertson, dont les réunions secrètes sont organisées à partir du 13 janvier 1953. En septembre 1953, Ruppelt quitte l'armée, et est temporairement remplacé par l'officier de 1ère classe Max Futch. Le 30 Septembre est terminé le Rapport n° 12 du projet. Ruppelt lui, dégagé de ses obligations, va faire diverses révélations concernant le projet dans The Report on Unidentified Flying Objects, qui va rapidement devenir un classique de l'ufologie.

     

    La direction Hardin (1954-1956)

     

                        

    Charles Hardin                          Rapport Blue Book N°14  

     

    A la suite de Ruppelt et des conclusions de l'encore secrète commission Roberston, les budgets se réduisent pour le projet qui sera souvent en sous-effectifs, et les directeurs font faire preuve d'un moindre souci d'objectivité. En Mars 1954 c'est le capitaine Charles Hardin qui reprend le flambeau.


    En Mai 1955, l'ATIC publie le Rapport Spécial N°14 du projet Blue Book. Il s'agit d'une étude informatisée de près de 4000 rapports d'observation d'ovnis reçus par l'ATIC. Cette étude, constituée en grande partie de tableaux statistiques, conclut qu'il n'existe pas de preuve que des appareils extraterrestres aient visité la terre et qu'avec plus d'information l'ensemble des observations pourraient être expliquées.

     

    Le rapport Stork (1955)

     

    Ce Rapport Spécial n° 14, cependant, inclut également des résumés des meilleurs cas non expliqués ayant été reçus, ainsi que les résultats d'une autre étude sur les ovnis conduite par le Battle Memorial Institute, le projet Stork. Afin d'atténuer les critiques de "dissimulation" à l'encontre de l'USAF de ses découvertes sur les ovnis, le Secrétaire de l'USAF décide de placer le rapport n° 14 dans le domaine public et autorise le Département du Commerce à en vendre des copies au public, à partir du 25 octobre 1955.

     

    Le direction Gregory (1956-1958)

     

    A partir d'Avril 1956, c'est le capitaine George T. Gregory qui devient directeur de Blue Book.

     

    La direction Friend (1958-1963)

     

    Le major Friend, 3ème à partir de la gauche, et les membres du panel sur les ovnis de la FTD en 1959 Robert Friend  


    A partir d'Octobre 1958, c'est le major Robert J. Friend qui prend la direction de Blue Book.

     

    En 1960 arrive dans l'équipe le major Quintanilla.

     

    En 1961 arrive William T. Coleman en tant chargé des relations publiques du projet. Il profite de l'occasion pour demander à Friend, le rapport qu'il a envoyé en 1955, sans succès. Je pensai que c'était plutôt un bon cas, parce qu'il y avait 5 rapports de témoins visuels crédibles recoupant le même événement déclare-t-il. Il attribue cela au traitement bureaucratique du projet.

     

    La direction Quintanilla (1963-1969)

     

    L'équipe de Blue Book en 1964, dirigée par Quintanilla (assis)  


    En avril 1963, c'est le major Hector Quintanilla qui prend la direction du projet. En 1964, William T. Coleman quitte le projet.

     

    Hector V. Quintanilla, Junior (lieutenant-colonel) (-1998)


    Quintanilla examinant des débris d'ovnis supposés [Life Magazine]  


    Quintanilla naît près de Monterrey (Mexique). A 6 ans, lui, ses parents et ses 3 frères émigrent aux USA. Ils eménagent à San Antonio (Texas) dans une petite maison. Plus tard, il travaille au tri postal.

    En janvier 1943, il apprend avec joie qu'il intégre l'Army Air Corps. Il est envoyé à l'Ecole Technique de Radio dans le Wisconsin et l'Ecole Technique de Radar à Boca Raton (Floride). Là-bas, en Mars 1944, il reçoit son affectation au 72ème Escadron de Bombardiers de la 13ème Air Force. Comme de nombreux autres il est envoyé dans le Pacifique Sud en Mars 1945, à Samar (République des Philippines).

     

    La fin de la guerre arrive et Quintanilla est débarqué des Army Air Corps à Fort Bliss (Texas) le 16 décembre 1945. Il rentre de suite chez lui et intègre l'Université Sainte Marie à moyen-terme en Janvier 1946. Le 25 octobre il obtient la citoyenneté américaine. Il décide d'entâmer des études en Physique, et obtient son diplôme en 1950.

     

    Service de Sécurité (1951-1959)

     

    En Avril 1951, après avoir passé tous les prérequis, l'USAF lui offre une commission directe en tant que lieutenant en second et il accepte. Il est appelé au service actif en août et affecté au Service de Sécurité de l'USAF. Il y passe 9 ans en tant qu'officier de renseignement, au Q-G de San Antonio, mais aussi en Allemagne et au Japon.

     

    Développement Aérien (1959-1963)

     

    Quintanilla en 1967 au bureau du projet Blue Book  


    Les 4 années qui suivent, Quintanilla les passe comme Officier Projet de Systèmes au Centre de Développement Aérien de Rome.

     

    Blue Book (1963-1969)

     

    En avril 1963, il est informé d'une nouvelle affectation à Wright-Patterson, sans que l'on parle d'ovni, ou de responsabilité du projet Blue Book. Quintanilla arrive à Wright-Patterson fin juillet. Le précédent responsable du programme, le lieutenant-colonel Friend, lui montre la base, la localisation des principaux bâtiments, et le présente à l'ensemble de ses contacts. Une fois ces formalités effectuées, Quintanilla est présenté au colonel Eric T. de Jonckheere, responsable de l'affectation de Quintanilla.

     

    Le 1er cas sous la responsabilité de Quintanilla arrive le 5 août 1963.

    Quintanilla restera directeur du projet Blue Book jusqu'à la fin du projet, en Décembre 1969.

     

    Auteur de :

    The investigation of UFOs, Studies in Intelligence, vol. 10, n° 4, automne 1966 - Témoignage d'un directeur du projet Blue Book.
    UFO's: An Air Force Dilemma (NIDS 1974) - Manuscrit non publié.

     

    http://rr0.org/personne/q/QuintanillaHectorV/index.html

     

    En mars 1966, les explications de l'USAF sur une série d'observations à Dexter et Hillsdale (Michigan) vont provoquer un véritable scandale dans l'opinion, qui ne fait plus confiance à l'armée de son pays, qui cherche visiblement à étouffer les affaires. Le projet est ébranlé. Une commission est nommée, qui décide de mettre en place le projet Colorado.

     

    Références :

     

    Rapport O'Brien, 1966 — Audit commandé par l'USAF de son projet Blue Book
    Rapport Condon, 1969 — rapport final du projet Blue Book, l'étude sur les ovnis que l'USAF mena publiquement pendant plus de 15 ans.
    Condon Study Rebuts UFOs; Critics Offer Own Version, Physics Today, vol. 22, n° 3, mars 1969, p. 67, p. 71
    Friedman, S. T. et B. Ann Slate, "Une étude "secrète" de la Force Aérienne dit que les ovnis sont réels", Rapport ovni Saga, vol. 1, n° 5, p. 28 — Sur le rapport spécial n° 14 du Projet Blue Book, étude statistique préparée par le BMI
    "Should the USAF Reopen Project Blue Book?", 1974
    [Mavrakis/Olivier 1986]
    Steiger, B. Project Blue Book, 1987
    Randle, K. Project Blue Book Exposed, 1998
    Hall, Michael, Projet Blue Book 1951-1969, NICAP
    Blue Book archive, effort conjoint du Projet 1947, SHG, FUFOR et Archives for UFO Research

     

    http://rr0.org/org/us/dod/af/amc/atic/projet/bluebook/

    http://ufologie.net/htm/bludetf.htm#explained

    Trackbacks

    Pour faire un trackback sur ce billet : http://ovni.zeblog.com/trackback.php?e_id=359940
    Bookmark and Share :: Contacter l'admin ::Recommander ce site par mail :: Imprimer ::

    Commentaires

    Bonjour, Vous pouvez laisser ici votre commentaire sur cet article. Attention, merci de rester sérieux dans vos commentaires. Les insultes sont strictement interdites de même que l'écriture en SMS et les fautes volontaires. Vous êtes seul et unique responsable des propos tenus sur ce site. L'adresse IP de vos commentaire est enregistrée et archivée

    Related Posts with Thumbnails
    Aucun commentaire pour le moment.

    Ajouter un commentaire

    Nom ou pseudo :


    Email (facultatif) :


    Site Web (facultatif) :


    Commentaire :


     
    ovni, ufo, ufologie, paranormal, forum